Concours fédéral des 29 et 30 septembre 2018 à Saint-Etienne/Méons

En ce début d’automne, belle fin de semaine avec un vent très modéré. Mais les averses plus ou moins annoncées pour le dimanche après-midi sont arrivées plus tôt que prévu. De ce fait les vols de vitesse ont dû se limiter au premier des trois vols « réglementaires ».

Les faits marquants :

– le concours du Chasser de Ballons, toujours très prisé, 12 participants, avec la victoire incontestée de Marc Gabion, maître dans la discipline, déjà vainqueur l’an passé. Un classement au meilleur des 2 vols, des avions fournis et démarrés, il suffit alors de (bien) piloter.  L’avion officiel ayant été endommagé par une « méchante » collision avec une baguette, le Super Clown a dû lui succéder après quelques concurrents, mais sans conséquence.

Le modèle utilisé pour le chasser de Ballons – Construction Claude Maiffret
Le Super Clown de remplacement pour le Chasser de Ballons

– en vitesse électrique F2G, une nouvelle entrée avec le sympathique et très disponible Daniel Rota de Lausanne, qui pour ses premiers vols au pylône FAI vole à 221 km/h, vitesse identique à celle réalisée à Breitenbach la semaine précédente. Cette fois la hauteur de vol n’étant pas correcte (trop haute), les chronométreurs ont dû se résigner à ne pas homologuer son vol.

Avec 288 km/h Guy Ducas n’en fini pas d’améliorer ce qui semble pouvoir être considéré comme un record mondial officieux en F2G (281 la semaine précédente au Championnat de Suisse). On se rapproche désormais au plus près des performances F2A. Les instances internationales ont-elles suffisamment anticipées le phénomène (prévisible et annoncé) car de larges marges de progression sont encore à venir… ?

Troisième participant engagé, Daniel Janan réussi 250 km/h, base d’un record de France lui aussi officieux.

Les chronométreurs, très attentifs pendant les vols de vitesse
Daniel Rota (à gauche) et Guy Ducas préparent le modèle de vitesse électrique de ce dernier avant son vol record à 288 km/h
Préparation du modèle de vitesse électrique de Daniel Janan avant son vol à 250 km/h
Pierre Alberola et Daniel Janan prépare le Speed Fire 2.5 cm3 de ce dernier pour un vol en Vitesse « Vintage »

– l’annulation du concours de course par équipes formule « Rallye » en raison entre autres d’une pénurie de pilotes. Rumeur : il semble que pour 2019 des intentions de motorisation électrique soient dans les cartons…

Les très beaux racers de Thierry Saunier pour la formule « Rallye » – Au premier plan l' »Espadon ».

– les concours d’acrobatie (OTS, Nobler et F2B) n’appellent pas de commentaires. Ils sont bien rodés et les participants aussi. On notera que Gilbert Beringer avait amené un très beau Mini Sukhoi 2.5 cm 3 dessiné par ses soins, baptisé « Pegase », 600 grammes, mais qui n’a pas volé.

« Pegase » le mini Sukhoi de Gilbert Beringer (conception et construction) pour 2.5 cm3 diesel ou Fox 35 – 600 grammes
Bernard Raffal et Thierry Saunier au démarrage du Nobler de ce dernier
Bernard Raffal et son beau modèle de voltige F2B
Pierre Alberola au démarrage de son Nobler

– enfin, le traditionnel et apprécié « banquet » du samedi soir à Saint-Genest-Lerpt, a connu un moment  d’émotion intense et de surprise pour l’intéressé, quand a été célébré l’anniversaire de Jacques Tayeb, aussi honoré pour ses 40 années de collaboration au jugement des catégories « voltiges » du Critérium du Sud-Est.

Merci Monsieur Tayeb…

Lors du banquet, Jacques Tayeb, très ému, considère le Trophée qui lui a été remis

Résultats

A tous rendez-vous au printemps 2019…

(photos Pierre Calvet)