3 jours à Méons…

Une partie des participants en voltige

Le temps s’était un peu « déglingué » depuis quelques jours mais ce fut semble-t-il moins pire qu’annoncé. Quelques  averses, un peu de vent, du froid le dimanche matin…

Cette année 2019, on innove en portant à 3 jours le déroulement de ce concours de printemps. En fait 4 demi-journées sont ainsi rendues disponibles au lieu des 2 habituelles : moins de stress, plus de vols, davantage de souplesse météo…

Les faits marquants :

– succès pour la nouvelle voltige 2.5 cm3  avec comme programme celui de l’ancienne série 2 en 6 minutes. Le Pégase dessiné par Gilbert Beringer (700 gr, motorisation Oliver Tiger), sort vainqueur de la catégorie. Un modèle identique, très léger (600 gr – Motorisation PAW 15 TBR deux roulements), évoluait aussi, piloté par Mme. Le plan détaillé, échelle 1, sera prochainement publié sur ce blog : si vous êtes pressé d’en disposer, contacter le gestionnaire du blog.

Les cinq modèles du concours d’acro 2.5 cm3
Pierre Alberola et son Blue Max 15
Montage moteur du Webra Mach 2 sur le Blue Max 15 de Pierre Alberola

Pierre Alberola était venu avec un très joli Blue Max 15 de 630 gr, sur plan Kaz Minato, motorisé par un Webra Mach 2. Vol rapide et fluide, impeccable.

– en Rallye, sous l’averse, l’électrique fait son entrée, option prévue et autorisée par le règlement. Sans une pénurie programmée d’accus, mais nécessaires pour assurer les 100 tours et les 3 pits-stop obligatoires, nul doute que les 100 tours auraient été bouclés. Du travail de fond reste à faire, en particulier la recherche d’une motorisation plus performante…

une manche de Rallye
Le racer F2F de Rallye à propulsion électrique de Daniel Janan

A l’inverse, Raffal/Maiffret eux, on fort à faire pour maintenir leur team « moderne » et rapide, en dessous des fatidiques 150 km/h plafonds… Mais c’est le principe de cette formule de régularité.

Vol d’entrainement Rallye pour Raffal-Maiffret

– en vitesse « vintage » ou plutôt « classique », au règlement largement inspiré de ceux du SAM 35 britannique et un peu de l’Aquilone SAM 2001 Italien (plans de modèles, moteurs, tous antérieurs à 1965, câbles 30/100), Pierre Alberola avait préparé un très joli Super 15 type 2 sur Plan Serge Hié de 1962 (Modèle Magazine n° 164 juin 1964  – Voir Plan dans ce blog) , pour offrir une opposition aux « vieux » modèles de Daniel Janan. Le modèle avait fait avec succès ses premiers vols à Landres la semaine précédente aux mains de Jean-Marc Aubé.

Déjà des projets s’annoncent pour l’an prochain avec la construction de nouveaux modèles « réplica » en 2.5 et en 5 cm3… On recherche fébrilement des plans adéquats…

Le Super 15 2.5 cm3 de vitesse classique de Pierre Allberola coté pile
Le même super 15 coté face…
Pink Lady et Speed Fire vitesse « classique » 2.5 cm3

– enfin, le dimanche, en F2B, un malencontreux coup de poignée en vol dos envoie au tapis le magnifique avion de Bernard Raffal… Casse rare mais sévère. Nous en sommes tous restés désolés…

Bernard Raffal démarre son Loop Focus F2B
Raffal en vol

Le très beau Thunderbird à moteur Veco 45 flambant neuf de Bernard Raffal

Merci aux juges d’acro, Jacques Tayeb, Richard Roux et Claude Maiffret et aussi à Mesdames Zapatta et Pigout lesquelles, sans bruit, ont assuré le recueil et le décompte des points des concours de voltige.

 A tous, rendez-vous nombreux du 11 au 13 octobre prochains, même heure, même lieu.

ACSE – Mai 2018

(Crédits photos : Philippe Moya – Veronique Beringer – Daniel Janan)

Résultats